LES AKAÄNS

Les Akaäns présentent une apparence générale de reptile humanoïde. Ils possèdent une double articulation sur les jambes, leurs pieds ont une anatomie plus proche du sabot, leurs mains possèdent quatre doigts dont deux pouces opposables avec des ongles pointus et épais,et la mâchoire inférieure est séparée en quatre mandibules, dont les nombreuses dents pointues sont dirigées vers l’intérieur. Ils n’ont pas d’oreilles, mais disposent d’une bonne ouïe et surtout d’un sens olfactif très performant, sensible aux odeurs et phéromones.

Caractéristiques

La musculature des Akaäns est particulièrement développée, la masse musculaire d'un individu occupant une grande partie de son poids. Prédateurs naturels dont le corps s'est adapté à leur culture violente et militaire, ils sont bien plus imposants, vifs et puissants qu'un Faunus : un combattant Akaäns est assez fort pour résister à l'immobilisation par deux Faunus Majeurs. Cette constitution se répercute négativement sur leur capacité de discrétion et de nage, peu d'Akaäns sachant nager.

Taille : Entre 2,23 m et 3,02 m

Poids : Entre 139 et 178 kilos

Régime Alimentaire : Principalement carnivore

Espérance de Vie : 75 ans

Echelle de vie

Enfance Adolescence Adulte Vénérable
0 - 12 ans 12 - 16 ans 16 - 60 ans 60 - 75 ans

Fertilité : 14 ans

Gestation : 5 mois

Enfants : 1 à 3 - Ovipare

Lieux d'origine possible : Sanghelyos

Langues Connues : Commun (difficulté sur les sons « sf » de « sphère » et « ps » de « Phillips », le « p » étant remplacé par un « f » ou un « s »), Akäan

Statistiques de base

Physique

  • Constitution : 40
  • Force : 55
  • Agilité : 40
  • Furtivité : 30
  • Dextérité : 25

Psychique

  • Mental : 25
  • Contrôle : 35
  • Réflexion : 35
  • Perception : 40

Compétence de Trait Racial

Berserker

Les Akaans combattent avec hargne.

  • Bonus : Lorsqu'un Akäan est blessé et s'il lui reste moins de la moitié de sa vie, il gagne un bonus de +10 sur tous ses jets de combat. S'il lui reste moins d'un quart de sa vie, il gagne un bonus de +20 sur tous ses jets de combat. 
  • Malus : AUCUN

Le Lore

Histoire :

Les Akäans firent leur apparition en pleine période de la Guerre des Dieux. Alors que les combats faisaient rage entre les Divins et l'Armée de Primordium, les Draconis se trouvèrent partager entre deux choix, voyant leurs rangs décroître peu à peu : continuer le combat, dans l'espoir que leur espèce ne s'éteindrait pas ; ou alors se retirer au plus loin de cette guerre pour être certain de la survis de leur peuple.

 

Deux factions s'opposèrent rapidement, l'une d'une loyauté sans faille aux Divins, désireuse de poursuivre le combat ; et l'autre se focalisant davantage sur la survie de leur espèce, las du sang et de la souffrance.

 

La faction pacifiste s'exila dans les Terres Volcaniques, alors que les autres poursuivirent leur combat aux côtés des Dieux. Baignant dans le sang des créatures de Primordium, animé par la soif de vaincre et l'esprit guerrier, ces Draconis mutèrent au fil des générations, leur corps et leur esprit se façonnant pour le combat, si bien qu'ils en perdirent leur aptitude magique autrefois possédée par leurs ancêtres. Ils perdirent rapidement tout lien d'appartenance avec leurs cousins, donnant naissance à une nouvelle espèce : les Akäans. 

 

Les Guerre s'acheva après de nombreux siècles de conflit. Du côté des vainqueurs, les Akäans fondèrent leur civilisation sur l'un des continents dévastés par les combats, Sanghelyos, éloignés de la plupart des autres civilisations. Le souvenir de la guerre rudement imprimé dans leur sang, ces derniers entretinrent un puissant esprit guerrier, se tenant prêt à une nouvelle guerre à tout moment, devenant un seul et unique Royaume formé de domaines régit par des Seigneurs.

 

Leur histoire se décompose par la suite en guerre fratricides entres domaines, pour des questions d'Honneur, de trahisons ou simplement de mises à l'épreuve. Ils ne voyagèrent pas ou peu, bien qu'ils connaissent l'existence des autres races. Peu nombreux sont les Akäans a avoir quitté Sanghelyos, ces derniers possédant un puissant sentiment patriotique. 

 

Croyance :

 - Panthéon des 12 : Ashera, Yune, Nydia, Apheia, Seborh, Aorh, Hibris, Melawin, Atos, Peitho, Dephter, Kithar

 

Culture :

  • Style de vie, fonctionnement & hiérarchie

Chaque clan est composé de plusieurs familles, ou lignées, et possède un domaine, qui constitue une propriété plus ou moins grande. Le clan porte le nom de sa famille principale. Plusieurs domaines peuvent se rassembler pour former un état, qui sera contrôlé par le clan le plus puissant, le clan principal, ayant autorité sur les autres clans et leurs domaines. Le dirigeant du clan ou de l'état est un chef, issu du clan principal dans le cas d'un état et de la famille principale dans le cas du clan, portant le nom de Seigneur. Il est élu et assisté par les Anciens, les chefs des autres clans, qui ont pris le nom du clan principal, et auxquels on s'adresse comme « mon seigneur ».

 

Le Seigneur possède un pouvoir décisionnel sur l'état, mais fait aussi figure de chef et en tant que tel doit prouver sa valeur en tant que guerrier : si un ancien estime que le Seigneur n'est pas digne, il peut le tester en tentant de l'assassiner. Ce geste est devenu traditionnel, en particulier envers les Seigneurs nouvellement élus, et peut également être invoqué en opposition à une décision. Il existe également une limite à ces assassinats: ils doivent être perpétrés en personne, avec des armes personnelles, afin de respecter les codes d'honneur et empêcher l'apparition de guerres civiles par l'usage de moyens disproportionnés. Le Seigneur peut également exclure un clan de l'état. 

 

Les femelles, de par leurs connaissances des lignées, disposent d'une grande importance politique au sein de leur clan. Les femmes des anciens, appelées « ma dame », possèdent notamment une autorité absolue au sein de leur domaine, au-dessus de toute autre personne (excepté peut-être le Seigneur de leur état), mais ont également la charge de gérer les finances de leur clan. Malgré leur pouvoir sur le clan, une femelle ne peut prétendre au titre de Seigneur. Si le Seigneur d'un clan meurt sans descendant, son épouse est la seule en mesure de décider de l'avenir du clan : les familles du clan peuvent marier un de leurs membres à la veuve pour devenir la famille principale (le clan change alors de nom), ou bien tenter de prendre l'ascendant par la force. La maîtresse d'un clan peut également refuser qu'une autre famille ne prenne la tête du clan, obligeant les prétendants à employer la force.

 

L'histoire du clan est gravée sur une fresque murale appelée saga, dont un poète a la charge. Pour agrandir son territoire, une famille peut en attaquer une autre.

 

Dans la culture Akaän, posséder un nom est un privilège. Les noms Akaäns respectent les conventions traditionnelles suivantes :Le prénom est la première partie du nom complet. Tant que l'Akaän n'est pas adulte, il sera appelé uniquement par son prénom.

 

Un espace, puis une apostrophe (la prononciation de cette partie est un croisement entre un clic et un coup de glotte).

 

La lignée, ou nom de clan. C'est ce qui se rapproche le plus du nom de famille.

 

Le nom peut également s'accompagner d'un titre honorifique. Celui-ci définit le rôle de l'Akaän dans la société.

 

Suffixes :

  • ee le plus répandu chez les Akaän, il désigne l'appartenance et la dévotion à l'armée.
  • ai : désigne un individu qui a dédié sa vie à la recherche de la perfection du maniement de l'épée.
  • ro : désigne un individu qui remplit une fonction publique, comme un membre du Conseil.

 

Préfixes :

  • Ika- : désigne un individu qui est affecté à l'assistance personnelle d'un Oracle.
  •  

Le nom d'un Akaän est celui de sa lignée, sa famille. Les terres familiales portant le nom de la famille qui en est propriétaire, le nom d'un Akaän est donc le même que celui des terres de sa famille. Les Akaäns portant le rôle d'anciens, dirigeant de leur domaine, dérogent à cette règle nominale dans un cas particulier : chaque domaine étant partie d'un état, et cet état étant dirigé par un domaine principal (l´état portant le même nom que le domaine principal),un ancien ne portera pas le nom de son domaine, mais celui du domaine principal.

 

  • Architecture

L'architecture Akaän est très asiatique, beaucoup en harmonie avec la nature où les jardins y on une grande importance. Ils se sont spécialisé notamment dans l'architecture de monuments gigantesques dédiés aux Dieux afin de leurs rendre Honneur.

 

  • Artisanat particulier

Les Akaäns sont très adroit dans le travail de l'akarnite, ils fabriquent leurs armes, bijoux et autres outils de cérémonie avec ce cristal.

Laisser un commentaire